Skip to main content

Dreamology de Lucy Keating // Prenez le contrôle #1

[Cet article est le résultat de notre premier « Prenez le contrôle ». Nous tenons à vous remercier pour l’engouement que ce petit sondage a suscité, et nous espérons bien vite recommencer.]

Dreamology, de Lucy Keating

dreamology cover

 

Le cerveau humain est l’organe le plus complexe du corps humain. Il nous est indispensable et pourtant nous ne savons presque rien de lui. Il contrôle nos émotions, nos paroles, nos gestes et … notre imagination.
L’imagination est ce qui rythme la vie d’Alice depuis sa plus tendre enfance. Pour fuir une bien triste réalité, elle s’est réfugiée dans ses rêves, et ce au sens propre. Car là où vous et moi rêvons d’éléphants roses et de nouilles chinoises avaleuses d’Homme, Alice, elle, rêve d’un charmant jeune homme qui lui fait vivre mille aventures extraordinaires. Nous n’avons pas tous les mêmes valeurs …

Déso ... pas déso :)

Alice sait que le jeune homme de ses rêves, Max, n’existe pas, mais elle ne peut s’empêcher de construire sa vie autour de lui. Aussi lorsque son père obtient un nouveau travail à Boston, elle décide d’enfin vivre sa vie au-delà de ses rêves. Mais c’est sans compter sa rencontre avec Max, jeune lycéen, copie conforme du Max de ses rêves….

Lire plus

Fablehaven – Tome 4 : Le temple des dragons

Fablehaven, tome 4 : Le temple des dragons de Brandon Mull, paru chez Nathan en 2011

Fablehaven 4-Brandon Mull-couv 

Encore une fois un petit retour en arrière sur le tome 3 (critique à retrouver ici) s’impose avant de commencer le résumé du tome 4, pour bien comprendre les évènements. Je vais devoir dévoiler quelques éléments du tome 3 dont je n’avais pas parlé précédemment, alors attention aux spoils !

Tout d’abord, dans le précédent tome, aucun artéfact n’était en réalité caché dans la Mesa perdue. Il avait été subtilisé par un ancien gardien de Fablehaven, Patton Burgess, qui l’avait caché dans la réserve des Sorenson. Cet artéfact va d’ailleurs être trouvé par Seth. Cet objet permet de maîtriser certaines failles du temps et Patton Burgess va donc ressurgir du passé pour trois jours. Il va aider nos héros à vaincre le fléau qui sévit sur la réserve.

Dans ce tome, on se rend compte que Seth a lui aussi développé des pouvoirs. Kendra a été touchée par le baiser des fées et des dons lui ont été accordés. Seth ayant vaincu un puissant démon à lui tout seul dans le tome 2, dans le tome 3 il développe des spécificités, notamment le fait d’être immunisé contre toute peur magique.

Pour sauver Fablehaven, les Sorenson devront se résigner à faire tomber le sanctuaire des fées, au coeur de la forêt. Jusque-là espace protégé contre les forces du mal, ils doivent le rendre neutre pour s’approprier ses pouvoirs et vaincre le démon responsable du fléau.

À la toute fin, le suspens sur le Sphinx est également révélé : c’est bien un traître, il est le maître de la société de l’Etoile du Soir.

Bon, avec ces quelques éléments, on devrait pouvoir s’en sortir pour commencer du bon pied avec ce fameux tome 4.

On retrouve Seth et Kendra chez leurs parents, quelques mois après les derniers rebondissements. Nous sommes au mois de décembre, quelques jours avant les vacances de Noël. Depuis plusieurs semaines, Kendra étudie attentivement le journal de Patton Burgess, qui date de plusieurs années, mais dans lequel il laisse des messages à son intention (puisqu’il l’a rencontrée lors de son bond dans le futur). Elle tente de déchiffrer le code pour accéder à deux autres artéfacts et ainsi pouvoir les protéger. Malheureusement, les choses vont vite se corser. La société de l’Etoile du Soir va la piéger. Elle touche un bulbe piquant, petit fruit qui a la capacité de prendre l’apparence parfaite de celui qu’il a piqué, ainsi que ses souvenirs. L’Etoile du Soir capture Kendra et rend la fausse à ses parents.

La fausse Kendra est vite démasquée par sa famille et se suicide pour ne pas divulguer d’informations. Mais les Sorenson ne savent pas que c’était une fausse Kendra, ils l’entèrent donc et toute la famille est accablée par ce malheur.

Pendant ce temps, la vraie Kendra se retrouve à devoir affronter le Sphinx, qui l’assénera de questions pour lui soutirer le plus d’informations possible sur les artéfacts. Heureusement, avant qu’il ne lui fasse trop de mal, un ami secret permet à Kendra de s’enfuir de sa prison. Elle retrouvera donc saine et sauve sa famille et ses amis à Fablehaven. Elle leur apprendra que le Sphinx possède un second artéfact, la pierre de voyance. Les Sorenson possèdent donc un artéfact (celui qui permet de maîtriser le temps) et le Sphinx deux (les sables guérisseurs et la pierre qui permet de voir toute chose).

Il devient primordial pour la famille Sorenson de se procurer un autre artéfact afin de le cacher aux yeux de l’Etoile du Soir. D’autant plus que le Sphinx a lu dans les souvenirs de la Kendra-bulbe et sait donc où se cache le prochain artéfact.

Kendra, Seth, Coulter, Tanu, Mara, Gavin et d’autres membres fidèles aux Sorenson se préparent à se rendre dans l’un des temples réservés aux dragons, pour y dénicher la clef qui permettra de trouver le quatrième artéfact. Un voyage très périlleux, plein d’embûches, et qu’ils savent mortel, les attend.

Le quatrième tome relate ce voyage au cœur du temple des dragons.

Lire plus

Astrid Bromure – Tomes 1 et 2

Astrid Bromure, tomes 1 et 2, de Patrice Parme, édition Rue De Sèvre (2015 et 2016).

t

 

La curiosité nous pousse parfois vers de belles découvertes. C’est ce qu’Astrid et moi avons découvert à nos « dépends ». Qui est Astrid me demanderez-vous donc. Et bien, il y a quelques mois, je me promenais tranquillement dans les allées du Salon du Livre de Jeunesse de Montreuil lorsque ma curiosité m’a présentée Astrid Bromure. Petite fille espiègle et pleine de ressources, elle m’a immédiatement plu.
Et comble de la chance, ce jour-là, Fabrice Parme, le papa de la jeune demoiselle, dédicaçait le premier tome de ses aventures.

Dédicace du premier tome

Dédicace du premier tome

Comble de la chance (bis), à l’occasion de la sortie du second tome, Comment atomiser les fantômes, Fabrice Parme s’est rendu dans une de mes librairies préférées, dans ma ville natale qui plus est, pour une séance de dédicace. Ne pouvant y être présente à cause de mon travail, j’y ai envoyé mes parents. Comme deux véritables agents en mission, ils m’ont non seulement rapporté le précieux, mais ils ont aussi pu se rendre compte à quel point M.Parme était un être charmant, humble et très sympathique.

Dédicace du second tome

Dédicace du second tome

Mais assez parlé du papa, parlons maintenant de la fille ! 🙂

Lire plus

Dragon de glace

Dragon de glace de George R.R. Martin, illustré par Luis Royo, paru en 2015 chez Flammarion (sortie originale en 1980 pour l’histoire).

Dragon de glace-George R.R. Martin-Couv

Oui oui oui, vous avez bien lu « George R.R. Martin », le papa de Game of Thrones. Flammarion a décidé de tabler sur un auteur incontournable en ce moment et a dégoté une nouvelle écrite par le grand maître, pour le présenter aux plus jeunes. C’est vrai que Game of Thrones n’est pas vraiment pour le jeune public, même les ados peuvent être choqués par certaines scènes. Mais ne vous en faites pas, avec Dragon de glace, vous pourrez faire découvrir votre auteur favori aux enfants dès 8-10 ans.

Lire plus

Fablehaven – Tome 1 : Le sanctuaire secret

Fablehaven 1-Brandon Mull-couvFablehaven – Tome 1 : Le sanctuaire secret de Brandon Mull, paru chez Nathan en 2009

 

Fablehaven est un cycle que j’ai découvert en 2013 et que j’ai décidé de relire il y a peu. Je voulais faire un article dessus, car j’avais vraiment beaucoup aimé à ma première lecture. Malheureusement, j’ai une mémoire de poisson rouge en ce qui concerne mes lectures… C’est un peu bête parce que du coup, si je n’écris pas de suite un résumé et mon ressenti, je suis incapable d’en parler quelques mois après. Mais cela a aussi des bons côtés car je peux relire un livre plusieurs fois et avoir soit le plaisir de me souvenir au fur et à mesure, soit le plaisir de redécouvrir des éléments.

Et c’est effectivement avec beaucoup de plaisir que j’ai relu le tome 1 de Fablehaven. Mettons tout d’abord les choses en ordre.

 

Kendra Sorenson, 13 ans, et son frère Seth, 11 ans, se voient forcés de passer plus de deux semaines des vacances d’été chez leurs grands-parents paternels, alors qu’ils ne les connaissent quasiment pas. Leurs parents partent pour une croisière et ne peuvent les emmener. C’est à reculons que les deux enfants se rendent dans la ferme perdue au milieu de nulle part de leurs grands-parents.

Pourtant, une fois sur place, les lieux leur font grand effet. De magnifiques bâtiments, rustiques, mais impressionnants ; de splendides espaces verts avec une piscine, une cabane dans les arbres et une forêt à perte de vue ; et le clou du spectacle : le grenier est aménagé spécifiquement pour les enfants, avec autant de jeux qu’ils le souhaitent.

Leur séjour ne commence pas trop mal et ils prennent du bon temps, même si leur grand-mère est absente au début (pour une raison louche selon Kendra) et leur grand-père pas vraiment avenant. Ce dernier est peu présent et leur interdit d’aller en forêt ou dans certains bâtiments. Kendra est une fille très sage et ne cherche pas à enfreindre les règles de son grand-père. D’autant qu’il y a de quoi s’occuper l’esprit dans la ferme. Mais son petit frère n’est pas de cet avis. Une fois la piscine inaugurée, il décide de partir à l’aventure dans la forêt. Malheureusement, il n’y fait pas une rencontre des plus charmantes. Il découvre une vieille femme tapie dans une cabane. Celle-ci tente de l’amadouer, mais le garçon, même s’il est téméraire, n’est pas complètement idiot. Il revient donc vite sur ses pas.

Lire plus

Roberto Innocenti

Roberto Innocenti est un illustrateur italien de talent. Il reçoit d’ailleurs, pour l’ensemble de son œuvre, le prix Andersen en 2008. Ce prix récompense, tous les deux ans, un artiste pour la jeunesse qui a marqué durablement la littérature pour enfants. Voici un aperçu de son travail.

 

L’auberge de Nulle Part, écrit par J. Patrick Lewis, chez Gallimard en 2002

L'auberge de Nulle Part- Roberto Innoncenti-couv

Un homme, artiste de son état, se retrouve un jour dans une impasse : son imagination a décidé de ne plus fonctionner et il ne peut donc plus exercer son métier. Décidant de ne pas se laisser aller ainsi, l’homme part en voyage pour tenter de retrouver son imagination. Il se laisse porter par sa petite 4L, qui finit sa course devant une étrange auberge. L’homme y descend et va y séjourner quelque temps. Dans cette auberge, tout est étrange et surtout, tout à l’air sorti tout droit de l’imagination de diverses personnes… Tous les personnages présents dans cette auberge sont en quête de quelque chose. D’un avenir, d’une personne, de leur propre personnalité… Tous vont réussir à retrouver ce qu’ils ont perdu. Et notre homme, va-t-il retrouver son imagination grâce à cette Auberge de Nulle Part ?

L'auberge de Nulle Part- Roberto Innoncenti-int 1L'auberge de Nulle Part- Roberto Innoncenti-int 2L'auberge de Nulle Part- Roberto Innoncenti-int 4

C’est avec cet album, étudié à la fac, que j’ai découvert le travail de Roberto Innocenti. Entre la bande dessinée moderne, le roman illustré à tendance graphique, les petits encadrés de dessin, les doubles pages pleines… cet ouvrage foisonne de techniques diverses et variées, mélangées ici pour le plus grand plaisir des lecteurs avertis, mais aussi pour la découverte de ceux moins avertis. Les illustrations sont drôles, truffées de détails à relever, comme un jeu. Le texte est incisif et laisse penseur. Le tout se marie harmonieusement, malgré un fouillis apparent dans l’entièreté du livre.

Lire plus

Le Grand Mort

Le Grand Mort (cycle en cours) de Loisel, JB Djian (scénaristes), Mallié (dessinateur) et Lapierre (coloriste), paru chez Vents d’Ouest (fin 2011 pour le tome 1, novembre 2014 pour le tome 5)

Tome 1

Je vous présente aujourd’hui un gros coup de cœur personnel sur une bande dessinée, un cycle encore en cours d’écriture et qui compte pour le moment 5 tomes : Le Grand Mort. Découverte effectuée alors que je cherchais une bande dessinée illustrée par Loisel, car j’ai beaucoup aimé Magasin Général. Finalement, je tombe sur ce cycle en cours d’écriture, qui n’est pas illustré mais scénarisé par Loisel. Qu’à cela ne tienne, au premier coup d’œil le trait de crayon me plaît également, alors je décide de tenter l’aventure. Aucun regret, le tout est superbe !

Lire plus

Trolls & Légendes 2015

tl3

Ce weekend, c’était les 10 ans du festival Trolls & Légendes à Mons (Belgique), et pour marquer le coup, il y avait de nombreux et prestigieux invités. Et au Bazar, lorsqu’on a vu la liste de ces dits invités, ça s’est mis à frétiller d’excitation. Loulou ne pouvait pas être présente ce jour là, mais qu’à cela ne tienne, je vais vous faire revivre ce qui, pour moi, a été une belle découverte. Suivez le guide !

ça frétille sévère au Bazar Littéraire !

ça frétille sévère au Bazar Littéraire !

Lire plus

Enola et les animaux extraordinaires – Tome 1

Enola et les animaux extraordinaires – Tome 1 : La gargouille qui partait en vadrouille, de Joris Chamblain et Lucile Thibaudier, aux éditions de la Gouttière, 2015.

enola-t1-01

Je vous présente cette semaine mon achat compulsif, un achat « je ne sais pas me tenir dans une librairie, je n’étais censée venir que pour acheter un cadeau à quelqu’un ». 

Mais comment ne pas craquer devant la nouvelle parution de Joris Chamblain, le papa des Carnets de Cerise ! En plus, c’est une bande dessinée, genre que je ne lis pas beaucoup habituellement, ça me fait donc du changement. En bonus, c’est aux éditions de la Gouttière, une maison basée en Picardie, à Amiens, pas loin de mon Nord natal (duquel je suis exilée depuis peu), ce qui a fait chavirer mon cœur. En surplus-bonus-extra, c’est sorti fin janvier, ce qui me fait un article sur une nouveauté. Avec tous ces arguments, je ne pouvais évidemment pas résister à la tentation !

Je vous présente donc la nouvelle petite fille de Joris Chamblain : Enola. Il s’associe à une autre illustratrice pour ce projet, Lucile Thibaudier, dont le trait de crayon est enchanteur.

Lire plus

Le Prince des nuages, Tome 1 : Le Blueberry

Le prince des nuages – Livre 1 : Le Blueberry, de Christophe Galfard, illustré par Vincent Dutrait, paru chez Pocket Jeunesse en 2009.

Blueberry

Portée par mon exaltation face à la trilogie L’épreuve, j’ai décidé de tenter l’aventure avec un autre roman de science-fiction, qui n’est pas mon genre de prédilection habituellement. Mon choix s’est porté sur Le prince des nuages de Christophe Galfard. Dans un premier temps, j’ai choisi ce livre parce que j’étais contente de voir que c’était un auteur français. Dans un deuxième temps, c’est parce que je reste très attachée aux albums et donc aux illustrations, et ce roman m’a tapé dans l’œil à la librairie. La couverture est très belle et laisse rêveur. Mais les dessins ne s’arrêtent pas là et j’ai eu la bonne surprise de voir que le roman lui-même était agrémenté d’illustrations toutes les 3 à 5 pages. De plus, la quatrième de couverture nous indique que cette trilogie a reçu trois prix, en littérature jeunesse, mais aussi en littérature scientifique ! Intriguée je l’ai donc acheté.

Lire plus