Après plusieurs articles sur des animaux dans la littérature de jeunesse ces derniers mois, il serait temps de penser à en refaire un sur des personnages un peu plus humains. Et quoi de mieux, après le dernier sur les dragons, que de parler de ceux qui doivent les occire : les chevaliers. Mais soyons généreux et voyons plus grand. Voici donc un petit panel de combattants aguerris (ou pas…) : samouraï, chevalier, guerrier, tous ont des méthodes bien à eux, mais tous parviennent à leur fin (ou pas, encore une fois…) !

 

Le mystérieux chevalier sans nom de Cornelia Funke (texte) et Kerstin Meyer (illustrations), paru en 2005 chez Bayard jeunesse

Il était un roi, qui avait trois fils, qu’il élevait à la dure, pour devenir de preux chevaliers. Le jour où son quatrième enfant vint au monde, ce fut une fille. Mais la reine mourut en accouchant. Ne sachant comment élever une fille, il lui donna le même traitement qu’à ses fils. C’est pourquoi, lorsqu’elle eut seize ans et que son père voulu la marier au chevalier qui gagnerait le tournoi, la jeune fille ne l’entendit pas de cette oreille. Cachée sous une armure noire, elle participa au concours pour gagner sa propre main et avoir le droit de choisir son destin.

On commence notre sélection par un album particulier où le chevalier est une damoiselle ! Parce qu’après tout, les rôles de héros servant sont un peu trop souvent donnés aux hommes ; un récit où c’est la dame qui porte la culotte ne fait donc pas de mal. De plus, je suis sure que cette histoire n’est pas sans vous rappeler celle de Disney et de sa Mérida. Mais cet album a été écrit bien avant. Comme quoi, les idées viennent de partout.

Lire plus