Dys sur 10 de Delphine Pessin, paru chez Pocket jeunesse en 2018

Aujourd’hui, cap sur un roman dont je ressors un petit peu perdue. En même temps ravie de voir un tel sujet abordé dans un livre, en même temps complètement déboussolée sur la forme choisie. Je l’ai beaucoup aimé sur certains points et n’en comprends pas d’autres. Un besoin de partager mes sensations à ce niveau.

 

Dylan a quatorze ans et est en classe de 4ème. A son entrée à l’école primaire, on lui a rapidement diagnostiqué une dyslexie et une dysorthographie. S’en est suivie une longue route d’apprentissage avec son orthophoniste pour déjouer les pièges des lettres qui dansent devant ses yeux. Cahin-caha, il a mené son bonhomme de chemin à l’école sans trop de mal pour s’en sortir. Surtout grâce à ses deux meilleurs amis, toujours prêts à le soutenir, Pauline et Martin. Jusqu’au jour où, alors qu’il est en 5ème, son orthophoniste déménage, laissant un Dylan désemparé et qui refuse de continuer ses exercices avec un nouveau médecin. Mais puisqu’il refuse de poursuivre avec un orthophoniste, cela veut aussi dire que toutes les procédures enclenchées à l’école pour l’inclure dans l’établissement seront aussi closes. A partir de ce moment, ses professeurs ne seront plus tenus au courant de sa dyslexie et ne l’épargneront donc pas en classe. Pas d’adaptation pour lui, et hantise de la lecture à haute voix devant tous ses camarades. Dylan va se renfermer quelque peu. D’autant plus que les problèmes à la maison s’aggravent aussi.

En savoir plus