Skip to main content

Comment j’ai raté ma vie

Comment j’ai raté ma vie de Bertrand Santini (texte) et Bertrand Gatignol (illustrations), paru chez Grasset en avril 2019

Juste avant que ne commencent nos articles de Noël tout au long du mois de décembre, le dernier livre de l’année 2019 que je vous présente peut déjà aller dans la hotte du Père Noël, pour les petits comme pour les grands.

A travers des pages en noir et blanc, on suit la vie d’un petit garçon, puis jeune homme, puis vieillard, qui évolue. Tout d’abord dans un monde merveilleux, dans un immense château, au milieu d’une forêt magique, avec plein d’amis. Seulement, en grandissant, il perd tout ça. Il se retrouve avec d’autres attributs, plus adulte, mais a-t-il vraiment gagné au change ?

En savoir plus

Sans donjon ni Dragon

Sans donjon ni dragon-Olivier Boile-Nestiveqnen-1Sans donjon ni Dragon de Olivier Boile, paru en mars 2016 aux éditions Nestiveqnen

 

Nous sommes gâtées au Bazar Littéraire, nous avons reçu ce mois-ci deux livres grâce aux masses critiques de Babelio. Je vous ai présenté le premier il y a quelques jours (sinon, à zieuter par ici), voici le second, qui nous vient des éditions Nestiveqnen, que je ne connaissais absolument pas avant ce jour.

C’est un recueil de nouvelles fantastique-fantasmagorique-fantasy-science-fiction. Nous l’avons pioché dans une masse critique spéciale Imaginaire, pas forcément orientée jeunesse à la base. Mais, après lecture, ce recueil peut tout à fait convenir à des adolescents à l’œil et l’imagination avertis.

Olivier Boile est principalement un nouvelliste fantastique, mais est également l’auteur de quelques romans. Je ne le connaissais pas pour ma part, mais je suis très contente d’avoir fait la connaissance de ses écrits ! J’en ai aimé certains, d’autres moins, mais l’avantage d’un recueil de nouvelles c’est qu’il y a quand même peu de chance d’être déçu du début à la fin ; on y trouve forcément son compte à un moment. Ce recueil n’a pas été écrit spécifiquement pour l’occasion, mais reprend différentes nouvelles qu’il a rédigées ses quinze dernières années environ, parues principalement dans des fanzines et recueils fantastiques (de divers auteurs) ; on y retrouve également des inédits qui n’ont jamais été publiés. Cela permet donc aux gens qui apprécient cet auteur de ne pas devoir acheter tous les supports dans lesquels apparaissent ses écrits pour avoir le panel de ses œuvres, ainsi que de découvrir de nouveaux textes et de se sentir privilégiés. C’est le type de recueil que j’aime.

 

Puisque nous avons affaire ici à 20 nouvelles, je ne peux vous faire un résumé précis de chacune. Mais je peux tenter de vous indiquer la teneur principale de cet ouvrage.

Tous les textes présents dans ce livre nous plongent dans l’Imaginaire. A un sens très large du terme. On peut autant lire des textes fantastiques, que de fantasy, voire tirant sur la science-fiction.

Le titre du recueil est particulièrement bien choisi. Sans donjon ni dragon, c’est bien ainsi que sont les textes d’Olivier Boile. A teneur fantastique, sans pour autant reprendre les évidences du genre et en retravaillant d’une façon très personnelle chaque motif présent dans les histoires. D’ailleurs, j’ai également beaucoup aimé le découpage à l’intérieur de l’ouvrage. N’a pas été choisi un ordre chronologique de parution ou d’écriture des récits, ni une classification par thème, mais un ordre chronologique d’époque. Ainsi, nous nous retrouvons avec 20 nouvelles séparées en cinq époques distinctes. Je vous mets une photo de la table des matières pour que vous ayez également un aperçu des différentes nouvelles qui composent le livre.

Sans donjon ni dragon-Olivier Boile-Nestiveqnen-4

Pas besoin de vous détailler plus chaque partie, on comprend bien de quoi il s’agit.

En savoir plus