Skip to main content

Déracinée

Hello les Cocos,

Aujourd’hui, j’avais envie de vous partager mon petit bonheur. Cela fait plusieurs mois que j’ai dû mal à me plonger dans la lecture. Tout bon lecteur sait que ce n’est pas grave, que ce n’est qu’une passade, un petit passage à vide qui amènera au final à une nouvelle plongée dans le monde des livres. Oui, mais le temps me paraissait terriblement long. Là où Loulou était capable de lire 11 livres en deux mois, je peinais à en lire 3, ce qui honnêtement, ne m’était jamais arrivé. MAIS, il semblerait que j’ai rompu l’enchantement avec une petite merveille que je vais vous présenter dès maintenant. Et attention, parce que c’est mon premier coup de cœur de l’année, alors je vais vous demander une valse d’applaudissements pour :

Déracinée, de Naomi Novik

En savoir plus

La Passe-miroir – Tomes 3 et 4

La Passe-miroir, tomes 3 (2017) et 4 (2019), écrits par Christelle Dabos et publiés chez Gallimard

On continue sur notre lancée et on vous présente aujourd’hui deux critiques pour le prix d’une sur les deux derniers tomes de la saga La Passe-miroir. Autant vous l’annoncer de suite, notre désappointement sur cette fin de série est à la hauteur de l’enthousiasme que nous avions au départ… On reste sur le système de l’article précédent : Loulou vous présente une version avec spoils, Coco prend le relais pour ceux qui souhaitent garder le mystère.

L’avis de Loulou :

Le tome 3 commençait pas trop mal de mon point de vue. On découvre une nouvelle arche, avec de nouvelles particularités, de nouveaux pouvoirs, de nouvelles règles de vie. Cependant, je me suis déjà un peu décrochée de l’univers au tome 3 car je n’arrivais pas bien du tout à me visualiser Babel. Les descriptions pas toujours évidentes et l’aspect totalement biscornu de l’architecture ou des moyens de transports m’ont laissée perplexe et m’ont empêchée de me projeter autant qu’avant dans ce monde.

Bon, je retiens tout de même le fait qu’Ophélie a enfin réussi à s’en sortir avec son nez qui coule et l’écriture ne s’en porte que mieux. A un moment du tome 4, un autre personnage se met à renifler et on se dit qu’un rapprochement entre Ophélie et ce personnage va donc se faire grâce à ça, mais même pas. Donc, encore une fois, ce nez qui coule tombe comme un cheveu sur la soupe. Par contre, c’est Thorn qui se met à avoir un tic incompréhensible : il se nettoie les mains à l’alcool constamment. Et, à ce jour, je ne sais toujours pas pourquoi. J’ai dû rater un truc. En tous cas, ça n’apporte strictement rien au récit, c’est tout aussi gênant dans l’écriture que le fameux nez qui « guille » (merveilleuse expression de mon Nord natal) d’Ophélie. Bon, l’avoir lu en confinement, avec les problèmes de réapprovisionnement en gel hydroalcoolique, ça m’a fait rire quand même.

En savoir plus

La Passe-miroir – Tomes 1 et 2

La Passe-miroir, tome 1 (2013) et 2 (2015), écrits par Christelle Dabos et publiés chez Gallimard

Le confinement réussi plus ou moins bien à tout le monde. Sachant que Loulou et Coco sont toutes les deux en zone rouge, le déconfinement ne se ressent pas tellement pour le moment. Loulou continue le télé-travail et la fameuse continuité pédagogique, et Coco s’est recyclée en super-couturière-de-la-mort-qui-tue pour sauver tous les membres de son entourage ! On y voit tout de même des bons côtés : le temps infini pour lire !!! Bon en vrai, y en a parfois même un peu trop, parce que nos PAL qui vacillaient dangereusement tellement elles étaient conséquentes, commencent inversement à diminuer dangereusement, au point qu’on frise la syncope en commençant à se demander ce qu’on va bien pouvoir lire après.

Loulou a mis ce temps à profit pour ENFIN lire la saga de La Passe-miroir ! Et pour torturer Coco, qui l’ayant lu il y a belle lurette, n’en peut plus de ne pas pouvoir discuter de la fin. On sait qu’il y a déjà un millier d’articles sur cette saga, mais on ne peut tout de même pas résister à l’envie de vous faire part de nos avis. Surtout qu’on s’est toutes les deux retenues de lire toute critique sur les différents volumes durant ces derniers mois, pour ne pas risquer un spoil. On va tout de même vous éviter 4 articles avec 1 par tome, on se montre raisonnable : 2 articles, tomes 1+2 et tomes 3+4, histoire de suivre la coupure temporelle du récit (plus de deux ans séparent chronologiquement le récit entre le tome 2 et le 3).

Bon, si on ne vous a pas déjà perdu, voici donc nos avis sur les deux premiers tomes de cette fameuse saga. Et nous avons décidé de vous offrir deux avis : un avec risque de spoil chez Loulou et pour ceux qui n’ont pas encore lu la saga, un sans spoil chez Coco. A vous de choisir !

Attention : cette série étant déjà bien connue, nous estimons que vous êtes assez grands pour aller zieuter un résumé ailleurs.

En savoir plus

Shades of Light

Shades of Light, de V.E Schwab (éditions Lumen)

Hello les Loulous !

Décidément je vais de déception en déception en ce moment. Oui, je sais, il y a plus subtil et moins déprimant pour commencer un nouvel article, mais il fallait que ça sorte. Car cette déception laisse un petit goût amer dans mon cœur. Imaginez adorer une saga, pour être totalement déçue par son dernier tome. C’est ce qui vient de m’arriver et je vais vous raconter ça plus en détails.

En savoir plus

Amandine Malabul (2017)

Le mois d’octobre vient enfin de débarquer dans nos vies et vous savez quoi : c’est le moment de sortir Halloween des cartons ! Oui, je sais que nous ne sommes que le 09 octobre, mais croyez-moi il n’est jamais trop tôt pour se préparer à célébrer l’étrange, le mystérieux, et la magie. Bon, il faut dire aussi que je ne suis pas vraiment objective puisque je viens de passer trois mois à préparer la déco d’Halloween de ma librairie, et si vous êtes sages, je pourrais même peut-être vous montrer ça 😉 

Mais revenons à nos moutons s’il vous plait. Qui dit octobre, dit donc Halloween et je me suis dis que cet article vous mettrez déjà dans l’ambiance. Pourquoi ? Parce qu’aujourd’hui, on va parler école de magie et sorcières pardi ! 
Je ne vous emmène cependant pas sur les terres de Poudlard mais sur celles de sa « grande-soeur », la dénommée Amandine Malabul et son Académie supérieure de sorcellerie ! Enfourchez vos balais et c’est parti pour un tour de magie sensationnel ! 

En savoir plus

L’atelier des sorciers

L’atelier des sorciers, tomes 1 et 2, de Kamome Shirahama, paru chez Pika en 2018

A côté de chez moi, il y a un tout petit magasin de mangas. Tout petit mais sacrément bien rempli. Et il vaut mieux que je n’y entre pas trop souvent… Cependant, même si mon portefeuille ne peut pas suivre la cadence des sorties mangas (c’est que ça pousse à une vitesse ces bestioles…), je peux toujours chiper les pubs des prochaines sorties, histoire de bien baver. L’hiver dernier, une de ces pubs obtenues dans le petit magasin de manga, m’avait tapée dans l’œil. Une histoire de sorcière classique apparemment, en revanche un graphisme très étonnant pour un manga. Finalement je l’ai un peu oublié, mais au détour d’un rayonnage de ma médiathèque, que vois-je ? Le manga de la publicité, matérialisé (c’est magique). Vite vite, j’en profite et j’emprunte les deux premiers tomes de la série.

En savoir plus

Les chroniques de Zi – Livre I : Phelan

Les chroniques de Zi – Livre I : Phelan, de Jean-François Chabas, paru en janvier 2018 chez Nathan

L’avantage d’avoir repris des études dans le monde du livre cette année, c’est que je rencontre pas mal de personnes qui ont déjà eu une vie antérieure dans un milieu professionnel livresque. On papote, on échange, on discute donc pas mal autour du livre, notamment de jeunesse. Je suis une petite chanceuse, car une camarade de promo m’a fait découvrir le nouveau livre de Jean-François Chabas, ce que je n’aurais probablement pas fait de moi-même autrement. Non pas que je n’aime pas Chabas, mais je le connais beaucoup plus à travers ses albums et textes pour les plus jeunes, que par ses romans. J’ai toujours eu envie de me mettre à ses romans, mais ne savais pas par où commencer. Ce fut fait, il y a quelques mois avec Les filles de Cuchulainn, grâce à la box Le Ptit Colli. Et quoi de mieux finalement de poursuivre ma découverte de son univers avec sa dernière parution : le premier tome d’une nouvelle série, Les chroniques de Zi.

 

J’ai trouvé le résumé de quatrième de couverture un peu embrouillé, car il mélange les deux parties du livre sans qu’on ne les distingue vraiment, je ne vais donc pas vous le retranscrire ici, mais vous donner ma version.

Partie 1 : Une sorcière puissante règne sur le royaume des Mille Lacs depuis plusieurs siècles. Les habitants ne sont que rarement confrontés à elle, quand elle vient kidnapper des enfants pour s’en délecter. Elle ne fait d’habitude pas grand bruit sur ce pays. Mais quand elle décide de s’en prendre au bébé princier, tout le royaume se met à ses trousses. Sans succès. Le petit ange disparaît dans la forêt ensorcelée, le repère de la sorcière que nul ne peut franchir.

Partie 2 : Une quinzaine d’années plus tard, nous faisons la connaissance de Phelan et Turi, deux adolescents, meilleurs amis qui s’entendent comme chien et chat, et qui vivent dans le village de Cairnbaan, au pied du château des souverains du royaume des Mille Lacs. Il y a quelques jours, une jeune princesse venue du royaume des Trois Vagues est passée par chez eux. Phelan en est tombé sous le charme. Malheureusement, le cheval de la princesse, devenu fou, l’a emmenée dans le repaire de l’Ogre, dans les Monts Jaunes. Fou d’amour, Phelan part à sa recherche. Turi ne tardera pas à le rejoindre.

Les deux parties sont donc séparées par un bon nombre d’années, mais également par le fait que dans l’une et l’autre les personnages sont différents. On se doute qu’à un moment les protagonistes de chaque partie vont se rejoindre, mais ce n’est pas le cas pour l’instant.

En savoir plus

Shades of shadow

Shades of Shadow, de V.E Schwab

Hello les cocos !

Aujourd’hui, je vais me la jouer « so british » ! D’une part parce que j’adore le Royaume-Uni (c’est d’ailleurs peut-être de là que vient ma passion pour le thé), et d’autre part parce que je viens tout juste de réserver mon prochain séjour pour Londres. Je serai dans la capitale des « Chapeaux melons » en juin prochain, et promis, je vous ramènerai plein de photos très littéraires de mon voyage !

Mais attendez un peu. J’entrevois une troisième raison à mon soudain engouement anglais. Je viens de finir le tome 2 de la saga Shades of Magic de Victoria Schwab et de faire un plongeon vertigineux dans un Londres rempli de magie, et d’aventures palpitantes !  
Le premier tome de la saga, dont vous pouvez retrouver ma chronique ici même, m’avait fait très bonnes impressions, alors qu’en est-il de cette suite ?

Réponse tout de suite après ce gif
… so british !

En savoir plus

L’expédition H.G. Wells

L’expédition H.G. Wells de Polly Shulman, paru chez Bayard en 2015

Je dois vous avouer que chroniquer La Malédiction Grimm (tome précédent de celui que je vous présente aujourd’hui) n’était pas forcément dans mes projets au départ. C’est la lecture des premiers chapitres de L’expédition H.G. Wells qui m’a convaincue. Je me suis tout de suite dit qu’il faudrait que je vous parle de ce second tome, et que donc je devais vous parler du premier également.

 

Dans L’expédition H.G. Wells on retrouve, comme s’en doute le lecteur qui a lu le premier tome, l’univers du Dépôt d’Objets Empruntables de la Ville de New York. Alors que le premier tome s’intéressait à la Collection Spéciale qu’est celle de Grimm, ce second tome nous plonge dans une seconde Collection Spéciale : le Legs Wells.

Leo, jeune lycéen dont la famille entière est passionnée par les sciences, ne peut déroger à la règle familiale et est donc également féru de science, notamment de science-fiction. C’est ainsi que le jour où il voit débarquer dans sa chambre, l’espace de quelques secondes, un mini-lui accompagné d’une jolie fille sur un engin à remonter le temps, après le premier étonnement, il y croit tout de même. Son mini-lui a juste le temps de lui conseiller de lire La machine à explorer le temps de H.G. Wells avant de disparaitre. Cela donne l’idée à Leo de faire un projet sur les machines à remonter le temps pour la fête de la science de son lycée. En en parlant avec sa professeure, elle lui conseille d’aller faire un tour au Dépôt d’Objets Empruntables de la ville. Le jeune homme s’y rend et découvre le monde merveilleux que le lecteur a déjà découvert dans le tome 1. Débute alors pour le jeune garçon une véritable aventure. Il y rencontre Jaya, une magasinière, qui, bluffée par ses talents, le fera bientôt intégrer l’équipe de travail de la bibliothèque. Grâce à ses recherches pour son projet de science, ce sont les portes du Legs Wells qui vont s’ouvrir pour Leo. Où il y découvrira une vraie machine à remonter le temps. Une suite d’évènements assez tragiques le mènera à utiliser cette machine pour réparer certaines erreurs.

En savoir plus

La malédiction Grimm

La malédiction Grimm de Polly Shulman, paru chez Bayard en 2014

Livre offert par Coco il y a presque un an pour mon anniversaire, je ne l’avais, honteusement, pas encore lu. En haut de ma PAL à la base, il a fini par être recouvert d’autres bouquins (méchants livres !). C’est pour mon anniversaire suivant que j’ai enfin réussi à le lire et que je me suis aperçue que j’aurais dû le lire bien plus tôt !

 

Elisabeth, jeune New Yorkaise, peine à s’intégrer dans son nouveau lycée. Elle saisit donc l’opportunité, que lui offre un de ses professeurs, de travailler dans une grande bibliothèque, en espérant y rencontrer du monde et ne plus être seule. Mais ce n’est pas dans une bibliothèque classique que la jeune fille va embarquer. C’est au Dépôt d’Objets Empruntables de la Ville de New York. Une gigantesque bibliothèque d’un genre particulier : bien qu’on y trouve des livres, ce ne sont pas les éléments principaux. Dans les rayonnages sont rangés des monceaux d’objets de la simple cuillère à la voiture de course, en passant par des collections de chapeaux. Rayonnages interdits au public, seuls les magasiniers peuvent vous apporter les objets demander. Que ce soit pour étudier un objet en vue de faire un exposé ou pour enrichir votre scène de théâtre, vous y trouverez de tout. Elisabeth va donc passer un entretien très particulier pour intégrer cet édifice et y devenir magasinière.

Le plus extraordinaire, ce sont les Collections Spéciales dont est dotée cette bibliothèque. Elles sont au nombre de quatre : la Collection Grimm, le Legs Wells, le Corpus Lovecraft et la Chrestomathie de Gibson. Après avoir fait ses preuves en tant que magasinière lambda, Elisabeth se verra le droit de participer à l’entretien de la merveilleuse Collection Grimm. D’autant plus qu’un mystère plane sur cette collection qui se voit dépouillée peu à peu de ses objets, sans que l’on sache d’où vient le voleur. Elisabeth va découvrir que la magie est bien réelle et que les objets de contes de fées n’existent pas que dans les livres. Avec ses nouveaux amis, rencontrés à la bibliothèque, elle va résoudre le mystère Grimm.

 

En savoir plus