6 mois sans article sur Les personnages dans la littérature de jeunesse ! Mais c’est inadmissible ! Vite vite, je me rattrape ! Après des opus sur les parents royaux, passons donc aux enfants royaux. Nous commençons avec les princes. Leurs parents ont souvent essayé de bien les éduquer pour qu’ils suivent leur trace sur le trône, mais ce n’est pas toujours facile. Cela donne parfois des situations rocambolesques, avec des héritiers bien mal parti. Mais d’autres sont aussi sages que des images.

 

La belle lisse poire du prince de Motordu de Pef, paru chez Gallimard en 1989

Le prince de Motordu mène une très belle vie, mais il n’a jamais réussi à parler comme tout le monde. Dans sa bouche, un château devient un chapeau, un drapeau se transforme en crapaud. Un jour, il rencontre la princesse Dézécolle, et le prince va devoir très vite retourner en classe pour y retrouver le beau langage.

On commence par le classique des classiques suprêmes quand on parle d’histoires de prince : les aventures du fameux Prince de Motordu. Quel enfant ne connaît pas, au moins de titre, ces histoires abracadabrantesques aujourd’hui ? Depuis longtemps sur les listes des ouvrages conseillés par l’Education Nationale, les histoires de Pef bourgeonnent également sur les rayonnages de bibliothèques. Ce n’est pas tant pour son histoire de prince que je l’ai choisi, mais en réalité pour son texte riche qui joue avec les mots en permanence.

 

En savoir plus