Miss Peregrine et les enfants particuliers – Tome 1, de Ramson Riggs, paru chez Bayard en 2011

Miss Peregrine roman-Ramson Riggs-Bayard-couv

Vous allez nous dire que nous sommes un peu (beaucoup) en retard, et que nous sortons un peu de notre bulle si nous ne commençons à lire Miss Peregrine et les enfants particuliers que maintenant alors qu’on en est déjà au troisième tome. Ben oui, mais que voulez-vous, il y a tellement de nouveautés trop bien qui sortent en permanence, qu’il faut bien faire un choix. Celui-ci nous ne l’avons pas lu en temps et en heure, mais nous nous sommes décidées il y a peu. On en fait quand même tout un pataquès, je (Loulou) viens de dénicher une adaptation en BD-Roman graphique dans ma médiathèque et le film sort sous peu. Tout autant de raison pour nous plonger dans cet univers aux critiques élogieuses sur internet.

Voici donc un petit article sur le tome 1 avec nos deux avis, suivra un article sur l’adaptation en bande dessinée, et bien sûr vous aurez droit au comparatif avec le film quand nous l’aurons zieuté.

 

Jacob Portman adore son grand-père. Ce dernier lui raconte toutes sortes d’histoires plus fantastiques les unes que les autres. Des histoires d’enfants particuliers, forts comme des bœufs, qui savent voler, sont invisibles ou encore maitrisent le feu. Mais ces enfants sont poursuivis par des monstres sanguinaires plein de tentacules. Autant d’histoires pour stimuler l’imagination du petit garçon émerveillé qu’est Jacob dans son enfance. Ce qu’il y a de plus extraordinaire dans ces histoires c’est que le grand-père de Jacob dit les avoir réellement vécues étant jeune. Jacob voit donc son grand-père comme un héros ayant combattu les monstres pour sauver ces enfants si particuliers.

Mais les récits fantasques du vieil homme exaspèrent les parents de Jacob et le jeune garçon y croit de moins en moins, même si son grand-père lui montre régulièrement des photos pour prouver ses dires.

Ce que ne sait pas Jacob au début, c’est qu’Abraham Portman a vécu la Seconde Guerre mondiale dans son adolescence. Juif polonais, il est envoyé par ses parents dans un orphelinat d’une petite île du Pays de Galles pour être protégé de la guerre. C’est cet orphelinat qui, selon lui, regorge d’enfants aux pouvoirs étranges, mais est aussi menacé par les monstres. Quand Jacob grandit, et après qu’on se soit moqué plusieurs fois de lui à l’école à cause de son imagination fertile, il perd foi en son grand-père et renie toutes les histoires qui l’ont bercé étant petit.

En savoir plus