Skip to main content

Dans ma poche

Dans ma poche de Laurette Berger (plume) et Fanny Rouyer (crayons), paru aux éditions Thot en 2013

Dans ma poche-Berger-Rouyer-Thot-1

Aujourd’hui, petite lecture plaisir. Premièrement, parce que c’est un livre que le Bazar a reçu grâce à Babelio et à sa masse critique de livres jeunesse et que ça fait toujours plaisir d’être sélectionné. Deuxièmement, parce que je ne suis absolument pas déçue par ce petit album extrêmement poétique !

Dans ma poche-Berger-Rouyer-Thot-2

Dans ma poche raconte l’histoire d’un petit garçon, de sa naissance à l’âge où lui-même verra naître ses petits-enfants. Chaque page relate un fait marquant pour cet enfant, à travers ce que l’on pouvait trouver dans sa poche à un moment précis de sa vie. Une poche qui matérialise ce que l’on a un jour considéré comme important à tel instant précieux de notre vie. Des objets parfois insignifiants s’y trouvent ; insignifiants pour beaucoup, mais tellement importants pour la personne concernée. Parfois, ce sont des émotions que l’on retrouve dans cette poche, qui se transforme alors en un cœur si fragile. On passe par des étapes joyeuses, mais aussi malheureuses pour ce garçon. Toutes sont des étapes décisives pour le reste de sa vie. On le voit enfant, en train d’apprendre à faire du vélo. On le découvre amoureux, diplômé, marié, en colère, musicien… Autant de choses qui le définissent et dans lesquelles chaque lecteur peut se retrouver.

Une bonne cuillère de poésie, un soupçon de philosophie, un nuage de conte contemporain, une pincée de nostalgie, quelques sourires en coin, et on obtient un récit dans lequel on se laisse porter tout doucement comme une brise qui fait lentement danser les feuillages des arbres. C’est une ode à la vie elle-même et à tout ce qu’elle a de précieux pour chacun d’entre nous.

Je me suis totalement laissé envoûter par ce petit récit, si simple et pourtant si plein de souvenirs et d’émotions qui nous sont communs à tous.

En savoir plus

Roberto Innocenti

Roberto Innocenti est un illustrateur italien de talent. Il reçoit d’ailleurs, pour l’ensemble de son œuvre, le prix Andersen en 2008. Ce prix récompense, tous les deux ans, un artiste pour la jeunesse qui a marqué durablement la littérature pour enfants. Voici un aperçu de son travail.

 

L’auberge de Nulle Part, écrit par J. Patrick Lewis, chez Gallimard en 2002

L'auberge de Nulle Part- Roberto Innoncenti-couv

Un homme, artiste de son état, se retrouve un jour dans une impasse : son imagination a décidé de ne plus fonctionner et il ne peut donc plus exercer son métier. Décidant de ne pas se laisser aller ainsi, l’homme part en voyage pour tenter de retrouver son imagination. Il se laisse porter par sa petite 4L, qui finit sa course devant une étrange auberge. L’homme y descend et va y séjourner quelque temps. Dans cette auberge, tout est étrange et surtout, tout à l’air sorti tout droit de l’imagination de diverses personnes… Tous les personnages présents dans cette auberge sont en quête de quelque chose. D’un avenir, d’une personne, de leur propre personnalité… Tous vont réussir à retrouver ce qu’ils ont perdu. Et notre homme, va-t-il retrouver son imagination grâce à cette Auberge de Nulle Part ?

L'auberge de Nulle Part- Roberto Innoncenti-int 1L'auberge de Nulle Part- Roberto Innoncenti-int 2L'auberge de Nulle Part- Roberto Innoncenti-int 4

C’est avec cet album, étudié à la fac, que j’ai découvert le travail de Roberto Innocenti. Entre la bande dessinée moderne, le roman illustré à tendance graphique, les petits encadrés de dessin, les doubles pages pleines… cet ouvrage foisonne de techniques diverses et variées, mélangées ici pour le plus grand plaisir des lecteurs avertis, mais aussi pour la découverte de ceux moins avertis. Les illustrations sont drôles, truffées de détails à relever, comme un jeu. Le texte est incisif et laisse penseur. Le tout se marie harmonieusement, malgré un fouillis apparent dans l’entièreté du livre.

En savoir plus