Wonder Woman, année 1 de Greg Rucka et Nicola Scott, paru en juin 2017 chez Urban comics

Si vous n’avez pas vécu sous l’océan durant ces dernières semaines, vous avez certainement entendu parler de Wonder Woman. Premier film de super-héroïne grand public, réalisé par une femme. Nous sommes en 2017, mais tout va bien.
Si vous n’avez pas encore eu l’occasion d’aller voir cette grande brunette remettre de l’ordre dans l’univers, je ne saurais que vous le conseiller (à défaut de pouvoir vous attraper par le col pour vous y amener de force !). Ma mère, pas fan pour un sou de ce genre de films, en a même été bluffé, c’est peu dire !

Mais bref, rassurez-vous, le bazar littéraire de Loulou & Coco ne s’est pas encore transformé en blog de critique cinématographique. C’est juste qu’à la sortie de ce film, la militante pro-marvel que j’étais s’est prise du plomb dans l’aile, et a voulu aller voir si l’herbe n’était pas plus verte chez le voisin DC Comics (pour ceux du fond, qui ne connaissent pas la différence, je vous conseille de zieuter par ici). Et miracle ! Car, par un heureux hasard du calendrier, la sortie du film a coïncidé en France avec la sortie d’un nouveau comics sur l’héroïne aux poignets d’acier.

Et par chance, bis, Wonder Woman Rebirth, retrace les premiers pas de l’Amazone dans notre monde. Il n’y avait donc pas besoin de connaître grand-chose de plus sur l’univers des super-héros, juste de se laisser porter par l’intrigue. Alors, malgré ma peur de retomber sur un copier-coller du film, j’ai bien vite commandé cet ouvrage pour prolonger un peu l’effet Wonder Woman dans ma vie1.

Lire plus