Un Singe dans la neige de Elmodie

Salut à tous !

Aujourd’hui, j’ai décidé d’apporter une touche de beauté et de poésie dans vos vies. Ne me remerciez pas, je vous en prie, c’est gratuit 🙂

Le petit album que je vais vous faire découvrir est en plus parfait pour ce mix de saisons qui s’abat en ce moment sur la France. Enfin je ne sais pas par chez vous, mais moi, dans mon petit coin tranquille des Hauts de France, on a les 4 saisons de Vivaldi qui se jouent chaque jour (à savoir : pluie, soleil, neige, et tempête). Mais vous n’êtes pas venus ici pour parler météo, n’est-ce pas ?

Avant de passer au contenu cependant, il faut que vous sachiez quelque chose à propos de cet album. Un singe dans la neige est avant tout une pure merveille visuelle. Et cela s’explique par le fait que c’est un Pop-up ! Autrement dit, chaque page s’anime sous vos yeux ébahis pour vous faire voyager au cœur de l’action. Cela veut aussi dire : ouste les mains indélicates ! Si votre enfant est par exemple une vraie pile électrique, je vous déconseille fortement de le laisser seul avec ce livre. Cela pourrait conduire à une catastrophe en règle.

Les enfants : diaboliques petits anges depuis la nuit des temps

 

Et ce serait vraiment dommage de devoir se passer d’une histoire aussi magnifique.

Tout commence à la manière d’un conte. Un simple « Il était une fois » rencontre un petit singe intelligent. Ce petit singe souffre du froid et de la neige qui se sont abattus depuis plusieurs jours chez lui. Deux grues, venues s’abreuver en ses terres, lui conseillent alors d’aller chercher le printemps pour les réchauffer tous. N’écoutant que son courage et son cœur, le petit singe part sur les traces de ce printemps si lointain. Il traverse le Mont Figi, l’Océan, rencontre des chats porte-bonheur, et un dragon magique, avant de finalement réussir sa mission au plus grand bonheur de tous les animaux.

L’histoire est très bien écrite avec une prose poétique qui est assez rare dans les albums pop-up. Généralement, les images suffisent à éblouir le lecteur. Ici, vous avez les deux : une esthétique très soignée et un texte ultra travaillé. On a vraiment l’impression de découvrir un conte étranger, une vieille légende oubliée et je trouve ça super.

Autre point positif, le texte a beau être poétique, il est aussi court, ce qui est parfait pour une lecture à un petit nenfant. Surtout que je trouve ça super vivant de faire une lecture du soir (ou du jour) avec un livre pop-up. Les enfants sont de suite attirés vers les images qui « sortent » du livre et sont beaucoup plus attentifs pour le reste de l’histoire. Bref, c’est génial.

Alors, qu’on soit adulte ou enfant (on peut être les deux aussi, me souffle-t-on dans mon oreillette imaginaire), cet album saura réveiller votre côté voyageur et poétique. A mettre entre toutes les mains (sauf les indélicates si vous avez bien lu tout l’article) !

Qui vote pour lire ce livre ?

Bonne lecture les Cocos !