Histoire qui-Bachelet-Seuil-couvUne histoire qui … de Gilles Bachelet, paru chez Seuil jeunesse en janvier 2016

 

Aujourd’hui, d’une pierre deux coups : je profite de la sortie du premier album pour tout-petits réalisé par mon artiste favori d’albums jeunesse, pour ouvrir une autre nouvelle section sur notre Bazar Littéraire : les ouvrages pour le 1er âge ! On y retrouvera de tout sans catégorisation que ce soit du tout-petit roman à l’album, en passant par le livre-jeux ou bien d’autres explorations, tant que cela se situe dans une tranche d’âge pour les enfants de 0 à 3 ans.

 

Depuis quelques années déjà Gilles Bachelet publie ses albums chez Seuil jeunesse. Des albums pour jeunes enfants, mais qui ne se comprennent dans leur entièreté qu’à partir d’un certain âge tout de même. En somme, des albums à différents niveaux de lecture, qui enchantent petits et grands. Il y a quelques jours à peine, il a cette fois publié un livre pour les enfants à partir de 2 ans, qu’il a réalisé à l’initiative et avec le concours du Département de l’Ardèche. Une première pour lui que de s’attaquer aux histoires pour des si petits bouts de chou, mais une grande réussite, comme d’habitude !

Histoire qui-Bachelet-Seuil-int 5Histoire qui-Bachelet-Seuil-int 6

Histoire qui-Bachelet-Seuil-int 7

Au fil des pages d’Une histoire qui…, on découvre des mamans et des papas qui lisent une histoire à leur bambin pour s’endormir le soir. On commence avec une maman panda, qui lit « une histoire qui pousse » à son bébé panda, tenant un doudou morse dans les bras. A la page suivante c’est un papa morse qui lit « une histoire qui fait fondre » à son bambin qui serre une cigogne. Et ainsi de suite. Ce petit livre suit ce même modèle tout du long. Le doudou que l’enfant tient dans ses bras devient le parent suivant, on alterne entre un papa et une maman qui s’occupe de son enfant, et on découvre « une histoire qui … » à chaque fois (lié à l’animal en question).

Histoire qui-Bachelet-Seuil-int 1

C’est une vraie petite histoire poétique et douce que nous offre Gilles Bachelet ici. Autant par le texte que par les images.

Le suivi de l’histoire de doudou à parent est vraiment bien pensé et exquis à suivre, d’autant plus que la couverture elle-même joue un rôle dans le récit. Voilà pourquoi, même si le titre inscrit sur l’ouvrage est Une histoire qui…, sur Internet on le trouve plus souvent sous l’appellation Une histoire qui vole, en rapport avec les papillons, qui sont en réalité les premiers personnages que l’on rencontre.

On s’amuse également à chaque fois de la page de droite qui montre un livre « en pleine action » selon le type de récit décrit. J’adore le partage des tâches entre papa et maman, très bien fait et qui fera plaisir aux parents investis.

Les dessins sont comme d’habitude doux et drôles à la fois. Pendant que l’enfant se délectera du récit, le parent s’amusera à repérer les détails incongrus dans les images et pour les connaisseurs de Gilles Bachelet c’est encore mieux !

Une histoire à lire pour s’endormir, ou dans les bras de papa ou maman pour partager un moment privilégié.

En bref, un livre pour tout-petits, que chacun aura plaisir à redécouvrir en grandissant !

Histoire qui-Bachelet-Seuil-int 4

Le récap’

Points positifs :

  • Poésie et douceur sont au rendez-vous.
  • De la matière autant pour les petits que pour les grands.
  • Des illustrations toujours aussi surprenantes.

Point négatif :

  • Aucun, évidemment, c’est Gilles Bachelet :p

 

Bonne lecture tendres petits loulous !