Ysée-tome 3-brisou pellen-bayard-1ere couvYsée – Tome 3 : Le pas de la Dame blanche, de Evelyne Brisou-Pellen, paru chez Bayard en 2012

 

Nous avions laissé notre héroïne dans une situation bien difficile à la fin du tome 2. Ysée était bien arrivée à Lille avec Joffrey, mais après de malheureuses aventures, Jacques de Sansay, le père du jeune homme, était mort, et son fils se retrouve déshonoré. Il doit donc regagner sa place chez les nobles et pour cela devient chevalier errant en attendant de regagner ses titres en concourrant à des tournois ou combats. Ysée sera son écuyer, valet et ménestrel pour ce nouveau départ. Mais ce qu’ignore Ysée, c’est que Joffrey a compris qu’elle était une fille. Cependant, il compte garder ce secret encore un moment.

Quant à la quête d’Ysée pour trouver son père, cela n’avait été qu’un échec tout au long du tome 2. Malgré ses tentatives pour attirer l’attention de certains nobles et observer leur réaction afin de savoir si l’un d’eux pouvait être son père, pas de réponse pour le moment. Juste un indice fourni par une conversation qu’Ysée aura surprise entre le duc et sa femme : son père serait bien quelqu’un de la noblesse, mais qui ?

Au début du tome 3, un an s’est écoulé. Un an pendant lequel Ysée et Joffrey ont sillonné les routes dans l’espoir d’enchaîner les victoires qui permettront de redonner ses titres à Joffrey. Après une année passée loin des siens, Joffrey décide d’aller se recueillir sur la tombe de son père. Il y va seul et prévoit de retrouver Ysée un peu plus tard. Mais la jeune fille va tomber sur les Coquillards, qui souhaitent toujours prendre leur revanche. Elle s’enfuit donc, en laissant des indices à Joffrey sur l’endroit où la chercher. Après quelques péripéties, les deux jeunes gens arrivent à se retrouver. La deuxième partie importante du récit portera sur l’organisation d’un pas (un grand tournoi organisé par une personne qui se verra dans l’obligation d’affronter toutes les personnes qui veulent la défier) pour permettre à Joffrey d’enchaîner les combats sans l’inconvénient d’être sur les routes et ainsi retrouver grâce aux yeux des nobles plus rapidement.

Evidemment, à la fin de l’histoire on saura si Joffrey et Ysée restent sous le charme l’un de l’autre et si la jeune fille trouve enfin son père. Mais ça, c’est à vous de le découvrir.

Ysée-tome3-brisou pellen-bayard-4eme couv

J’ai beaucoup aimé que le tome 3 commence un an après que l’on ait quitté nos personnages. Cela change du rythme du tome 2 qui commençait tout de suite après le tome 1 et dans l’action. Cela varie le rythme et c’est agréable. Cette fois ça permet de recommencer en douceur.

Au niveau du rythme, j’ai aussi aimé le découpage du livre en deux grands événements : la fuite d’Ysée devant les Coquillards et Joffrey qui doit la retrouver grâce à des indices, puis l’organisation du pas. Ça permet de donner une évolution au récit et d’avoir deux grands plans d’action.

La première partie avec la poursuite des Coquillards est entrainante. Ysée doit fuir sans cesse, et donc laisser de nouveaux indices à Joffrey à chaque fois. Le pauvre a du mal à suivre, mais il décrypte aussi très bien les messages.

Le fameux pas a pour thème les Chevaliers de la Table Ronde et c’est très sympathique de découvrir des détails sur ce récit en même temps que l’histoire elle-même. On s’instruit réellement sans en avoir l’air. Et cela peut donner envie au plus curieux d’aller se renseigner un peu plus. En réalité, chaque personne qui vient affronter Joffrey a pris très au sérieux le jeu qu’implique le thème et chacun vient déguisé en un des Chevaliers de la Table Ronde. Cela permet donc à Joffrey d’expliquer à Ysée qui représente chacun des concurrents et en même temps d’informer le lecteur.

 

J’ai également beaucoup apprécié l’évolution du comportement d’Ysée. Elle a toujours un tempérament impétueux et parle parfois trop vite au point de la mettre dans des situations embarrassantes. Mais dans la seconde moitié du récit on sent que ce caractère commence à changer. Elle devient plus raisonnable et comprend que les enjeux vont plus loin que sa personne. Elle se calme donc sur certains sujets pour protéger également Joffrey.

 

Je ne l’avais pas encore dit dans les articles précédents, mais j’aime beaucoup les couvertures de cette saga. Les illustrations sont très belles, et j’aime le fait que le dessin soit suivi de la quatrième de couverture jusqu’à la première en passant par la tranche. Et dans ce tome 3, je l’aime tout particulièrement parce qu’on ne peut pas vraiment deviner qui sont tous les personnages jusqu’à au moins la moitié, voire plus, de l’histoire. C’est très excitant.

Ysée-tome 3-brisou pellen-bayard-série

Dans ce tome 3, alors que tout allait bien dans les deux premiers, quelques infimes détails me froissent.

Dans le tome 1 Ysée a 12 ans et dans le tome 3 elle en a maintenant 14 ans. A cet âge il est beaucoup moins aisé de masquer ses formes naissantes pour une jeune fille ou même le fait d’avoir ses règles (surtout à cette époque). C’est dommage qu’il n’y ait pas eu un mot là-dessus. Soit dans le sens où Ysée peinait de plus en plus à cacher qu’elle était une fille, soit dans le sens où elle a la chance de ne pas trop se développer même pour une fille de 14 ans. C’est vrai que finalement on n’est pas obligé de l’imaginer déjà avec des formes de femme, mais alors une explication, ne serait-ce que d’une phrase, aurait été judicieuse.

J’ai aussi un petit bémol sur la présence de la famille d’Ysée. Je dois avouer que je m’y étais beaucoup attachée dans le tome 1 et aimais tous les personnages. Dans le tome 2 on comprend parfaitement qu’Ysée ne puisse pas avoir de contact avec eux et cela ne choque pas. Mais dans le tome 3, même si elle a à faire brièvement à son frère Guiot et qu’on nomme sa famille à la fin, ça ne va pas plus loin et c’est bien dommage. J’aurai aimé un bref passage où on retrouve toute la famille, pour marquer le coup.

Enfin, pour ce qui est de la révélation de l’identité du père d’Ysée, on reste un peu sur sa fin. Dans le sens où, comme c’était sa quête principale, on est déçu car cela se termine trop vite et pas du tout comme Ysée l’imaginait ni comme le lecteur pouvait l’imaginer du coup.

 

Mais ce ne sont vraiment que d’infimes détails, qui ne gâchent en rien la lecture du livre. Cela dépend de comment on s’imagine les choses au départ.

En tout cas, je suis très heureuse d’avoir découvert l’univers d’Evelyne Brisou-Pellen. Je crois que je vais me mettre au Manoir, comme Coco, pour voir si on retrouve le style d’écriture et si j’aime autant.

 

Le récap’

Points positifs :

  • Le rythme de ce tome 3 diffère des deux premiers ce qui est agréable pour la lecture.
  • Une évolution des personnages tout au long du cycle ce qui ajoute à la crédibilité.
  • Le thème des Chevaliers de la Table Ronde est très accrocheur.

Point négatif :

  • De petites incohérences de suivi. Dommage, car le reste du récit est très pointilleux sur les détails historiques par exemple.

 

Bonne lecture les loulous !