IMG_2522_newZoo (ou plutôt ooZ) de Dedieu et compagnie, paru chez Gallimard (Hors-série Giboulées) en 2009

 

Découverte d’une petite pépite dans ma médiathèque ! Zoo est un album paru il y a déjà quelques années et pourtant il est très novateur. Au fil des pages, mettez-vous à la place des animaux d’un Zoo, derrière les barreaux, et observez les visiteurs !

Cet album est simple, absolument exquis, sans texte et pourtant il raconte de nombreuses histoires que les enfants se feront un plaisir de décortiquer.

Dès la couverture, on est plongé dans l’ambiance. On aperçoit une girafe de dos, avec le titre du livre à l’envers. Même le nom de l’auteur est dans l’autre sens. Dommage que la mention de l’éditeur n’ait pas suivi. Mais bon, c’est compréhensible pour des raisons de visibilité. On est donc tout de suite attiré par ce livre : on se demande pourquoi c’est écrit ainsi.

 

À l’intérieur, même démarche. On se retrouve à la place des animaux (sans jamais les voir, eux) et l’on regarde ce qui se passe à l’extérieur des cages. On découvre les différents visiteurs devant les multiples cages du Zoo. La configuration est à chaque fois la même : les barreaux (ou le grillage) sont en premier plan, avec la mention de l’animal qui se trouve dans la cage (écrit à l’envers bien entendu puisque notre point de vue se situe dans l’enclos) ; puis on voit un ou plusieurs visiteurs qui sont postés devant ladite cage. Mais cela ne s’arrête pas là. L’auteur a voulu son album humoristique : les visiteurs ont tous une caractéristique spécifique. Voici quelques exemples :

La dame devant les flamants roses ressemble étrangement à l'animal qu'elle fixe

La dame devant les flamants roses ressemble étrangement à l’animal qu’elle est en train de fixer.

L'enfant près de la cage au loup

L’enfant près de la cage au loup ne vous fait-il pas penser à un petit personnage célèbre de conte ?

Devant les pandas, gros cliché européen

Devant les pandas, gros cliché européen : ce sont des asiatiques qui les photographient.

 

On retrouve ce modèle et ce côté humoristique dans les quinze cages d’animaux qui nous sont présentées au fil de l’album. Toujours un cliché, une référence à une autre histoire connue, un personnage ressemblant à l’animal en question ou des connexions à faire plus subtiles.

Le tout est hilarant pour les adultes. Pour les enfants aussi, mais d’une autre façon. L’adulte pourra repérer de suite toutes les touches d’humour et comprendra immédiatement le rapprochement à faire entre l’animal et le visiteur. L’enfant devra peut-être y réfléchir un peu plus longtemps, mais cela permet aussi une discussion avec l’adulte et une lecture à deux. Une fois que l’enfant aura repéré que plusieurs animaux sont liés à leur visiteur d’une façon ou d’une autre, il comprendra qu’il faut qu’il cherche les références dans chacune des pages. Une petite chasse au trésor se déroulera donc.

De plus, c’est un véritable exercice de lecture, pour les jeunes lecteurs, que de devoir déchiffrer les noms des animaux à l’envers. C’est même intéressant de montrer cet album à des enfants ne sachant pas lire et de les laisser deviner dans quelle cage ils peuvent bien se situer, rien qu’en regardant le visiteur correspondant.

Les dessins sont simples, minimalistes, parfois un peu grossiers, mais ils correspondent parfaitement à un album comme celui-ci. Trop de détails auraient fait perdre de la magie ; les enfants auraient pu, soit établir de suite la correspondance et le jeu de recherche aurait donc disparu, soit cela aurait rendu les dessins trop complexes pour établir les connexions.

IMG_2527_new

Une petite surprise attend les lecteurs à la fin du livre. Un seizième animal nous est présenté. Mais, au premier abord, quand on tourne cette dernière page, on ne voit aucun animal. Nous sommes pourtant à la page des « Singes ». Peut-être sont-ils allés se coucher ? Non, non, non. Il vous suffit de mettre l’album face à vous pour comprendre à quoi sert la matière réfléchissante de cette page et qui est réellement le primate…

 

Le récap’ :

Points positifs :

  • Un humour décalé qu’adultes et enfants pourront partager.
  • En plus du côté drôle, une réflexion à avoir sur la vie des animaux en cage.
  • À lire dès le plus jeune âge, à découvrir jusqu’au plus vieil âge !

Point négatif :

  • Des dessins un peu trop minimalistes pour moi, mais en même temps cela correspond bien à l’univers du livre.

 

Bonne visite au Zoo les loulous !