Je mets souvent à l’honneur des personnages dans mes articles, et regroupe plusieurs albums jeunesse avec un même protagoniste, qu’il soit humain ou animal. Mais aujourd’hui je choisis de m’intéresser à un cas particulier et pars sur un élément du quotidien que l’on trouve plus que souvent dans nos histoires : les maisons. Les immeubles, les cabanes, les terriers, les trous de souris… tout ce qui peut servir d’abri un jour ou l’autre. Dans mes recherches, je suis tombée sur beaucoup de beaux ouvrages documentaires sur les maisons à travers le monde ; mais j’ai décidé de ne me consacrer ici qu’aux bâtiments dans des récits fictifs. Mais des récits où la place centrale est réservée – ou joue un grand rôle pour le déroulement de l’histoire – aux abris en tout genre. Parce qu’on ne s’en rend pas compte mais le lieu où l’on vit est très important, il peut façonner notre vision et notre mode de pensée. Laissez ces quelques albums sur les cabanes vous faire rêver d’un ailleurs.

Graines de cabanes de Philippe Lechermeier (texte) et Eric Puybaret (illustrations), paru en 2005 chez Gautier Languereau

Alphonse Gabini, poète, rêveur et voyageur, prend un jour sa valise sous le bras et s’en va parcourir le monde pour découvrir les multiples cabanes qui existent et en récolter les graines dans le but de se faire une jolie collection. Dans son périple, il découvre les plus belles, les plus ingénieuses, les plus loufoques, les plus astucieuses des cabanes. Toutes avec leur utilité, leur fonction propre, leur propriétaire charmant et leur poésie. Entre la cabane à livres, la cabane en pain d’épices, la cabane de rêve (à ne pas confondre avec la cabane à rêves), ou encore la cabane aux mille et une portes, Alphonse apprend également à connaître les métiers essentiels à la construction d’une cabane, les outils nécessaires, ainsi que les étapes d’éclosion d’une belle cabane.

En savoir plus