Winnie l’Ourson de Alan Alexander Milne (texte) et Ernest H. Shepard (illustrations), paru pour la première fois en 1926 (1947 pour la traduction française). Ici réédition de fin 2015 des éditions Gallimard Jeunesse.

Gallimard-Winnie l'ourson-A.A. Milne-Couv souple

On connaît tous Winnie l’Ourson. Même si on n’a jamais vu un dessin animé (malheur à vous), on a au moins aperçu une peluche, un jouet de bain ou des draps Winnie l’Ourson. Et pour cause, il fait partie des très grands classiques de la littérature de jeunesse, qui ont aidé cette dernière à émerger et qui seront des indémodables à jamais. Au même titre qu’Alice au pays des merveilles, Babar, ou encore Macao et Cosmage.

Pourtant, peu de gens connaissent aujourd’hui ce petit ours autrement que par le dessin animé. Très peu nombreux sont ceux qui ont lu la version originale. Et oui, jusqu’à il y a peu, je faisais partie de cette catégorie. Mais ça y est, je suis passée de l’autre côté, j’ai lu la version originale ! Et ce pour mon plus grand bonheur. J’ai redécouvert totalement cette œuvre, qui est bien différente de ce que l’on en connaît par la télé.

Gallimard-Winnie l'ourson-A.A. Milne-Int 1Gallimard-Winnie l'ourson-A.A. Milne-Int 2

L’œuvre de Milne est un court roman, composé de 10 chapitres, dans lesquels on voit Winnie vivre quelques aventures. On peut lire ces chapitres comme de petites histoires indépendantes, car ils ne sont pas expressément liés entre eux (à part quelques petits rappels par-ci par-là, qui ne gênent en rien la lecture si on n’a pas lu dans l’ordre).

En savoir plus